Comment s’en sortir financièrement après un divorce ?

argent

Près de 45% des mariages actuellement se terminent par un divorce, selon les données de l’INED, Institut National des Etudes Démographiques. Cette situation engendre forcément des coûts supplémentaires pour les conjoints qui se séparent. D’abord, des frais de justice, mais aussi tous les frais liés à la séparation physique, l’installation dans un nouveau logement pour l’un des deux… Alors, comment faire pour s’en sortir financièrement à la suite d’un divorce?

Faire un état des lieux de vos finances

A deux, vos finances n’étaient peut-être pas dans le rouge, mais seul.e, et avec plus de frais, la situation peut s’avérer tout autre, d’autant plus si vous ne travaillez pas, ou à temps partiel seulement. Vous allez peut-être recevoir une pension alimentaire, mais son versement n’est pas toujours immédiat et pas forcément suffisant. Vous allez donc devoir adopter une autre gestion de vos finances.

Cela peut vous paraître rébarbatif, mais il est indispensable de faire un point sur toutes vos dépenses. Quelles sont les frais qui reviennent chaque jour, chaque mois, chaque trimestre ?

Est-ce que certains peuvent être échelonnés, comme les impôts qui peuvent être prélevés mensuellement ? Faites la différence entre les frais fixes : l’alimentation, le loyer, le téléphone, les assurances, les frais de déplacement, les emprunts si vous en avez… et vos frais variables : les loisirs, les achats de vêtements ou de fournitures scolaires, des repas au restaurant…. De quoi vous ne pouvez vraiment pas vous passer, et qu’est-ce qui peut être mis de côté pour un temps ?

On ne prend soin que de ce que l’on connaît et que l’on aime, et plus on connaît les choses, plus on en prend soin. C’est un cercle vertueux qui s’applique aussi à l’argent. Au lieu de stresser à l’idée de consulter vos comptes en ligne, suivez régulièrement leur évolution. Attention, régulièrement, ce n’est pas 1 fois par mois, mais plutôt 2 à 3 fois par semaine, que ce soit sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone. La plupart des banques ont maintenant des applications mobiles, qui vous permettent de consulter vos comptes très aisément. Vous pouvez aussi noter, sur votre ordinateur, votre téléphone ou même sur un carnet dédié, ce que vous dépensez chaque jour.

Agir pour s’adapter à votre nouvelle situation financière

Cette nouvelle situation, vous ne l’avez pas forcément souhaitée, mais elle est là. Il s’agit de faire avec, et de s’y adapter du mieux que vous pouvez. En prenant soin de votre argent, vous allez voir plus précisément comment vous le dépensez. Vous aurez peut-être même de bonnes surprises en trouvant des points d’amélioration : une assurance, un forfait de téléphone qui pourraient être moins chers, un autre magasin avec moins de tentations pour faire vos courses près de votre nouveau logement…

Chaque personne a un comportement différent : certains sont de vrais paniers percés et dépensent tout ce qu’ils peuvent et d’autres gardent le moindre sou et sont presque malades à l’idée de dépenser leur argent. Quel que soit votre profil, il existe pleins d’astuces pour moins dépenser, en consommant moins par exemple : acheter des vêtements d’occasion, réaliser vos produits d’entretien maison ou encore si vous le pouvez, utiliser les transports en commun ou votre vélo au lieu de la voiture, se faire prêter des choses dont vous n’avez besoin que ponctuellement… C’est bon pour votre portefeuille et aussi pour la planète !

Se faire aider pour passer le cap du divorce

La transition entre votre vie d’avant et cette nouvelle vie peut être rude. Mais contrairement à ce que vous pouvez penser, vous n’êtes pas totalement démuni.e. L’aide juridictionnelle, sous condition de revenus, peut être accordée pour permettre de payer les frais de justice. La loi vous permet aussi de recevoir une pension alimentaire pour assurer l’éducation et l’entretien du ou des enfants que vous avez eu avec votre ex-conjoint ou conjointe. Si vos niveaux de revenus et de patrimoine sont très différents, le plus fortuné des deux parents peut aussi être amené à verser une prestation compensatoire.

Celui ou celle qui a la garde des enfants peut par ailleurs faire appel à l’Etat pour bénéficier de prestations sociales : allocation logement, allocation parent isolé ou allocation de soutien familial. La PMI, Protection Maternelle et Infantile, est présente pour aider les familles. Les mairies peuvent aussi vous mettre en relation avec des assistantes sociales.

L’aide financière est une chose, mais n’hésitez pas à vous entourer de vos amis ou de votre famille. Faire appel aussi à des professionnels peut aussi vous aider à gérer cette nouvelle vie sur le plan psychologique. C’est un cap parfois dur à passer, plein de remises en questions pour lesquelles vous aurez besoin d’être épaulé.e.

Le divorce est une source de coûts non négligeables. Certains couples vont même jusqu’à cohabiter, même s’ils ne s’aiment plus, le temps de stabiliser la situation financière de chacun. Ce n’est peut-être pas envisageable pour vous, mais vous avez maintenant les clés pour vous en sortir financièrement le plus rapidement possible…

Share This

Connaissez-vous la MémoryBox ? Développée par un mentaliste expert des casse-tête, c'est LE moyen ultime pour apprendre à tout retenir... Découvrez son secret !

x