Les clés pour un bon sommeil réparateur - Réussite Personnelle

sommeilapaisant

Les clés pour un bon sommeil réparateur

Le sommeil est un pilier de votre vie, et donc de votre bien-être. Vous passez un tiers de votre vie à dormir… Ce temps vous permet de recharger les batteries, pour être en bonne santé. Pourtant, le sommeil n’a pas toujours la place qu’il mérite : en moyenne, les gens dorment 1h30 de moins qu’il y a soixante ans.

Le sommeil, c’est la santé

Le sommeil est indispensable pour réduire le stress, qu’il soit physique ou psychologique. Ce n’est pas une perte de temps, au contraire, c’est une fonction biologique vitale. Vous l’avez sûrement déjà expérimenté, vous passez une meilleure journée quand vous êtes en forme que lorsque vous êtes fatigués.

Il se passe énormément de choses dans votre cerveau quand vous dormez. La mémorisation, la fixation de vos souvenirs, de vos apprentissages, la résolution de problèmes et l’adaptation aux expériences émotionnelles de votre journée ont lieu pendant votre sommeil paradoxal. On dit avec raison que « la nuit porte conseil ».

Le manque de sommeil entraîne une baisse de l’attention, de la concentration, auxquelles s’ajoute souvent de l’irritabilité. Selon vos activités, cela peut augmenter le risque d’accident, que ce soit dans le travail ou sur la route. Trop de fatigue, c’est presque comme trop d’alcool… Si vous êtes réveillé depuis 18h, votre comportement réflexe sera le même qu’une personne qui a 0,50g d’alcool par litre de sang. Et pour une nuit blanche, 24h sans sommeil, cela revient à 1g d’alcool par litre de sang.

Quelques jours sans sommeil suffisent pour occasionner des changements qui s’apparentent à un vieillissement accéléré de l’organisme. A terme, peuvent apparaître d’autres conséquences néfastes : prise de poids, maladies, infections virales, baisse de motivation, difficultés d’apprentissage… La somnolence au volant reste la première cause d’accident sur autoroute.

Combien de temps dormir pour un sommeil réparateur ?

Connaissez-vous vos besoins ? La durée moyenne de sommeil pour un adulte oscille entre 7h et 8h, mais certains ont besoin de bien moins, d’autres de bien plus.

Avec l’âge, les besoins peuvent changer et la durée de sommeil diminuer. La tendance à être « du soir » ou « du matin » est déterminée génétiquement, alors rien ne sert de lutter, l’important est de vous respecter.

Ecoutez les signes de votre corps : vos paupières sont lourdes, vous bâillez… C’est le moment d’aller se coucher. Le sommeil fonctionne par cycles : comme pour un train, si vous ratez l’heure, vous devrez attendre le prochain, à peu près 1h30 plus tard.

Adopter des horaires réguliers est très utile. Votre corps anticipe et programme ainsi plus facilement les mécanismes qui vous amènent à l’endormissement. Le respect de ces habitudes pour le lever est encore plus important que pour le coucher. En effet, c’est à ce moment là que vous êtes exposés à la lumière et que vous donnez le signal à votre corps de
synchroniser votre horloge interne. C’est pourquoi il est important de ne pas trop décaler son heure de lever, même après une soirée tardive, sous peine d’avoir du mal à s’endormir le soir suivant. L’idéal serait de ne pas décaler votre heure de réveil de plus de 2h par rapport à votre heure habituelle.

L’hygiène de vie, pilier d’un sommeil réparateur

Il ne suffit pas de dormir assez, il faut aussi que votre sommeil soit de qualité, pour être vraiment réparateur. Cela dépend beaucoup de votre hygiène de vie. L’activité physique, que ce soit du sport, une courte marche pour sortir le chien ou aller chercher du pain, est primordiale. Attention cependant à ne pas faire de sport trop tard dans la journée… Une
activité physique intense va augmenter votre température corporelle, et ainsi retarder votre endormissement.

Bien manger aide aussi à bien dormir, alors évitez les repas trop copieux et l’abus d’alcool. Certes l’alcool favorise l’endormissement, mais il altère le sommeil de la seconde partie de la nuit et accentue le ronflement. La consommation d’excitants, comme le café, le thé et certains sodas augmentent votre nervosité et peuvent perturber votre nuit, même si vous
les buvez dans l’après-midi.

Comment se créer un environnement propice au sommeil apaisé

environnementsommeil

Votre environnement, que ce soit la lumière, le bruit ou la température ambiante, est aussi à prendre en compte. L’exposition aux écrans avant le coucher fait croire à votre cerveau que la journée n’est pas terminée, même si vous évitez de jouer à un jeu vidéo ou de regarder un film qui vous tient en haleine. Mieux vaut ralentir pour aborder le sommeil dans le calme, avec une activité apaisante, en lisant un livre ou en méditant par exemple. La température de votre chambre doit être modérée, entre 17°C et 20°C.

Votre literie revêt aussi une importance capitale. Un matelas inconfortable et un oreiller inadapté peuvent vraiment vous faire passer de mauvaises nuits. Les besoins diffèrent d’une personne à l’autre : le poids, la taille et l’état de santé, comme les problèmes de dos, sont à prendre en compte. Il existe de nombreux types de matelas : en latex, en mousse synthétique, à ressorts ou encore à mémoire de forme… Que l’on dorme seul ou à deux, il s’agit d’arriver à respecter les besoins de chacun. Pour vous y retrouver dans les différents produits, des sites spécialisés comme mondosdos.fr peuvent vous aider.

Bien dormir est aussi important pour la santé que bien manger. Un sommeil réparateur vous permet de passer de bonnes journées, alors n’hésitez pas à appliquer une ou plusieurs de ces astuces pour avoir plus de vitalité !

Et si en connaissez d’autres, partagez dans les commentaires!

Share This

Des conseils, astuces et exercices précis pour aider à booster la mémoire de vos enfants et mieux apprendre à l'école. Cela vous intéresse ?

x