Les études supérieures sont une période à la fois espérée et redoutée par tous les bacheliers.

Espérées, car elles sont synonymes de liberté, d’indépendance et d’un avenir professionnel radieux si elles sont réussies.

Redoutées, car sans cadre aussi strict qu’au lycée, il est facile de se laisser dépasser. Pour réussir ses études supérieures, chacun le sait, l’organisation est le maître-mot. Mais comment l’appliquer concrètement ? Voici 5 précieux conseils grâce auxquels poser les bases d’une année sereine pour réussir sans stress.

Établir un planning hebdomadaire (et s’y tenir)

La première chose à faire pour travailler de manière organisée, c’est d’établir un planning hebdomadaire pour votre travail, de la même manière que vous le faites pour les cours. Pour le rendre plus clair, n’hésitez pas à utiliser différentes couleurs pour matérialiser les blocs d’activité et affichez-le au-dessus de votre bureau. Pensez à y inclure non seulement vos périodes de travail, mais également vos plages de loisir. Pensez à caser un maximum de séances de bachotage entre vos cours, les plannings comportent de nombreux trous justement pour cette raison.

Cela peut sembler une évidence, mais un planning n’a d’intérêt que si vous vous y tenez. Attention donc aux fausses excuses pour déroger au programme établi et remettre les choses à plus tard. Seul un (réel) cas de force majeure peut vous autoriser à bouleverser ce que vous avez prévu.

Adopter une méthode de travail efficace

Être motivé à travailler et déterminé à réussir, c’est capital, mais si vous travaillez sans méthode en vous lançant dans toutes les directions, non seulement votre motivation risque de s’émousser, mais vous risquez de ne pas avancer et de perdre un temps précieux. Utilisez plutôt une méthode de travail qui a fait ses preuves et établissez des routines de travail.

Faire des fiches de révision de façon systématique après chaque cours à partir de vos notes, par exemple, permet d’avoir un support fiable que vous pourrez relire chaque fois que vous aurez besoin de réviser. Les écrire juste après le cours concerné permet de pallier les éventuels oublis de vos notes, car les informations seront encore claires dans votre tête. De même, faire le travail demandé pour une matière dans la journée où le cours a eu lieu sera plus productif que d’y revenir plusieurs jours plus tard, car l’effort de concentration demandé sera alors plus important. La technique de la réactivation mémoire, qui consiste à relire juste avant un cours la fiche de révision du précédent dans la même matière vous permettra de vous le remémorer rapidement et de faire le lien avec ce que vous allez apprendre. En effectuant quelques recherches, on peut même trouver des fiches toutes faites, comme ici pour le DCG. À vous de chercher pour votre propre filière. Sachez cependant qu’il n’est pas simple de travailler avec les cours de quelqu’un d’autre.

Enfin, identifiez les moments où vous vous sentez le plus productif lorsque vous travaillez. Cette donnée varie en fonction des individus. Certains d’entre nous sont plus performants le matin quand d’autres donnent toute la mesure de leur potentiel une fois le soir venu. Il est important d’identifier vos dispositions naturelles pour en tirer le meilleur parti. Dans le cas des travailleurs du soir, attention tout de même à ne pas empiéter sur votre temps de sommeil.

Pensez aussi à organiser votre espace de travail

Votre espace de travail est un des lieux où vous passerez le plus de temps durant votre année scolaire. Il est donc important qu’il soit propice au travail et que vous y soyez à l’aise. Cette préoccupation peut sembler secondaire, mais un espace de travail bien rangé est pourtant une des clés les plus importantes d’une séance de révision efficace. Si vous avez prévu de faire un travail donné durant 1 h, mais que vous devez déjà passer 15 minutes à remettre la main sur l’énoncé de l’exercice, une feuille blanche et votre stylo, le temps que vous deviez consacrer à votre tâche se trouve déjà amputé de 25 %.

organisation-bureau

Pensez donc à ranger votre espace de travail de la façon la plus claire et la plus pratique possible pour vous afin que vous puissiez rapidement accéder à vos affaires. Vos cours et vos fiches de travail doivent eux aussi être numérotés et rangés par ordre chronologique ou thématique. Prévoyez pour eux un emplacement spécifique afin de ne pas les disséminer un peu partout dans la pièce. À la fin de chaque séance, même si celle-ci a été difficile, que vous êtes fatigué et que vous ne pensez plus qu’à vous détendre pour décompresser, faites l’effort de ranger votre bureau pour qu’il soit prêt à vous accueillir le lendemain.

Ne pas relâcher ses efforts durant les vacances

Les vacances sont la période où le risque de voir l’organisation établie soudain mise en péril est le plus grand. En effet, les cours ne sont plus là pour rythmer vos journées et vous forcer à conserver une certaine discipline. De plus, si elles suivent une période de partiels, la pression retombe et vous n’avez plus qu’un désir : décompresser. Prendre une bouffée d’oxygène et recharger ses batteries sont deux des principales missions des vacances scolaires, mais ce n’est pas une raison pour le faire n’importe comment.

La pire erreur à faire est de se dire : « Au diable l’organisation pendant les vacances, mais promis, je m’y remets à la rentrée. » Cette méthode ne fonctionne généralement pas, car il est très difficile de retrouver la discipline après un relâchement total. La solution pour l’éviter : encore et toujours le fameux planning. Avant le début de vos vacances, établissez en un spécifique où figurent clairement vos périodes de travail et les objectifs à atteindre. Si le semestre a été difficile, prévoyez-y une ou deux journées au début durant lesquelles vous serez totalement libre, ainsi qu’une journée au milieu. Cela vous permettra de souffler et d’éviter le surmenage. Enfin, assurez-vous d’avoir tout terminé pour l’avant-veille de la reprise afin de consacrer la veille à revoir l’ensemble de vos fiches de révision.

Trouver le juste équilibre entre travail et vie sociale

Si le travail est important pour la réussite de vos études, avoir une vie en dehors des cours l’est tout autant. Personne ne peut se contenter de travailler sans cesse 10 mois durant et vous risquez le burn-out si c’est l’approche que vous choisissez. Pour une année sereine, pensez à vous ménager des plages de loisir pour pratiquer les activités que vous aimez.

Tout est question d’équilibre et de mesure. Passer du temps avec vos amis est important, mais évitez les soirées arrosées si chères à de nombreux étudiants qui sont délétères aussi bien pour votre travail, votre santé que pour votre argent. La pratique d’une activité sportive qui vous convient est, elle aussi, essentielle. Elle vous permettra de rester en forme et d’évacuer la pression et le stress. Enfin, consacrer 1 ou 2 h par semaine ou tous les 15 jours à une association est également une expérience très enrichissante, car donner de soi et être utile est une expérience humaine sans égal.

La réussite des études supérieures repose en grande partie sur une organisation efficace. Pour la mettre en place, il faut commencer par respecter des principes simples et pleins de bon sens :

  • établir un planning et vous y tenir afin de ne pas se retrouver submergé de travail en retard ;
  • adopter une méthode de travail efficace qui respecte votre mode de fonctionnement ;
  • vous aménager un espace de travail propre et rangé ;
  • ne pas relâcher vos efforts durant les périodes de vacances ;
  • trouver le juste équilibre entre travail et activité extérieures.
Share This

Connaissez-vous la MémoryBox ? Développée par un mentaliste expert des casse-tête, c'est LE moyen ultime pour apprendre à tout retenir... Découvrez son secret !

x