famille

Travailleurs frontaliers suisses : pourquoi souscrire une complémentaire santé privée ?

Faites-vous partie des 298 000 frontaliers qui habitent en France et travaillent en Suisse ? Comme vous le savez certainement, l’assurance maladie est obligatoire pour les frontaliers et vous avez ce que l’on appelle le « droit d’option », vous permettant de choisir entre l’assurance maladie suisse ou l’assurance maladie française, dans les trois mois qui suivent le démarrage de votre poste hors des frontières françaises.

Vous habitez en Haute-Savoie (74), dans le Haut-Rhin (68), dans le Doubs (25), dans l’Ain (01) ou dans le Jura (39) et exercez une activité professionnelle en Suisse (Cantons de Genève, Basel, Neuchâtel, Vaud etc.) : le choix que vous ferez par rapport à votre couverture maladie est important car, une fois effectué, il ne peut être modifié et il est irrévocable.

Si vous optez pour une solution santé suisse (LAMAL), vous bénéficierez de la « base LAMAL » qui vous permettra de vous faire soigner en Suisse et en France en tant que frontalier. Le taux de remboursement des soins est de 90% sur la base du tarif LAMAL, sachant que cette couverture santé est soumise à une franchise à votre charge avant le remboursement de vos soins. Il faut savoir que de nombreux postes comme l’optique, le dentaire ou encore de nombreux médicaments ne sont pas pris en charge. Pour vous assurer de ne rien débourser de votre propre poche (ou de ne payer qu’un minimum), mieux vaut avoir une complémentaire qui couvrira ces frais.

Si vous êtes rattaché au système français, votre cotisation sera basée sur vos revenus. Vos soins devront être prioritairement effectués en France mais vous pourrez, en cas d’urgence, vous faire soigner en Suisse. Le remboursement est de 70% du tarif de convention pour la plupart des consultations, mais là encore, de nombreux postes en sont exclus, comme notamment l’optique, les dépassements d’honoraires ou encore les soins en Suisse (hors urgences). Une complémentaire santé est importante dans ce cas également car elle vous permettra de voir vos soins, dispositifs et autres médicaments pris en charge au-delà de votre couverture de base.

Vous l’avez compris : quel que soit le choix que vous ferez, les assurances santé de base française et suisse n’offrent qu’une couverture limitée pour les frais de santé… qui peuvent grimper très haut et très rapidement. Pour se prévenir contre des frais de santé auxquels vous ne pourrez pas faire face, il est impératif de souscrire une complémentaire santé des frontaliers suisses qui vous proposera des garanties adaptées à vos besoins en tant que frontalier, la liberté de soins, une proximité géographique ainsi que plusieurs niveaux de garanties et peu ou aucune formalité médicale.

Share This

Connaissez-vous la MémoryBox ? Développée par un mentaliste expert des casse-tête, c'est LE moyen ultime pour apprendre à tout retenir... Découvrez son secret !

x